Le héros de notre nouvelle interview est Peter Bissegger, partenaire suisse classé Diamond. Peter a raconté l’histoire de son entrée dans l’entreprise, et a parlé de ses défis professionnels, de ses objectifs et d’une attitude saine face aux échecs et aux déceptions.

Peter, bonjour! Dites-nous comment et quand êtes-vous venu à PLATINCOIN?

J’ai rencontré PLC en 2018 et je travaille pour l’entreprise depuis lors. Je suis moi-même originaire de Suisse et il y a pas mal de partenaires ici, ce qui est formidable.

Qu’est-ce qui vous a attiré vers la PLATINCOIN? Pourquoi cette entreprise?

Oh, c’est toute une histoire! Mon meilleur ami m’a invité à PLATINCOIN. J’ai accepté uniquement grâce à lui – il a été très diligent pour demander et me persuader que je ne regretterai pas! Je suis allé à l’une des présentations commerciales avec lui, mais à l’époque, j’avais encore des doutes. Tout semblait ne pas être pour moi: les crypto-monnaies, la blockchain, la technologie… J’étais assis là, à écouter et à ne rien comprendre.

Mon ami a toutefois insisté pour que je m’inscrive, disant que je n’avais de toute façon rien à y perdre. C’est ce que j’ai fait. Il m’a fallu deux ans pour en saisir le sens et comprendre les opportunités que j’avais manquées pendant tout ce temps! Je n’ai donc commencé à travailler activement que relativement récemment, mais j’ai déjà acquis une certitude: TOUT est possible avec les PLC. Aujourd’hui, j’adresse mes remerciements les plus sincères à mon ami et sponsor Thomas Spiess qui a tant insisté pour que je rejoigne son équipe. C’était la meilleure décision de ma vie!

Aviez-vous une expérience dans le marketing de réseau avant PLATINCOIN?

Oui, plus d’une fois. Vrai, très négatif, avec des pertes à six chiffres, pour ainsi dire. Mais même cette expérience négative a eu son côté positif – j’y ai beaucoup appris et je ne fais plus confiance aux gens ou aux entreprises pour rien. C’est peut-être pour cela que je me suis méfié de PLC au début et que je ne l’ai pas pris au sérieux tout de suite. Mais le PLATINCOIN a survécu à toutes mes vérifications, recherches et scepticisme.

En quoi PLATINCOIN est-il différent des projets sur lesquels vous avez travaillé auparavant?

Tout d’abord, PLC est transparent, ouvert, et ses projets sont réels et apportent une réelle valeur ajoutée aux gens. J’ai passé beaucoup de temps à tout comprendre, à tout apprendre, alors je m’en suis assuré. PLATINCOIN ne jette jamais les mots au vent, tient toujours toutes les promesses, donne les bons outils, les bonnes opportunités, la formation. L’entreprise est non seulement honnête mais aussi stable, car elle existe depuis de nombreuses années. À mon avis, il y a suffisamment de différences!

Quel est votre objectif principal dans PLATINCOIN?

Pour l’instant, mon principal objectif est d’atteindre le rang de Diamant bleu. Et ensuite, étape par étape, pour atteindre le Diamant Noir. En général, je veux évoluer professionnellement. Pour l’instant, j’ai une petite équipe de seulement 37 personnes, mais je suis très enthousiaste à l’idée de continuer. Surtout parce que PLATINCOIN m’a permis de rencontrer beaucoup de nouvelles personnes et de nouveaux amis. J’ai beaucoup de potentiel!

Quelle est la chose la plus difficile pour vous dans votre travail?

Probablement trouver et attirer des partenaires. J’ai pris le coup de main maintenant, mais au début, c’était le plus dur. À l’exception de quatre partenaires, tous les autres membres de mon équipe sont des contacts à froid.  Hélas, tous mes anciens contacts ont été «dilapidés» dans une autre entreprise de MLM, alors maintenant tout est question de médias sociaux, d’appels et d’événements. Malgré de nombreux problèmes et des dizaines de refus, je continue à faire mon travail.

De quel événement lié à la PLATINCOIN vous souvenez-vous le plus?

Une rencontre personnelle avec Alex il y a quelques jours à Graz pendant la formation. Pendant la formation, j’ai reçu le message que j’avais atteint le rang Diamant. Ma joie était doublée du fait que je l’avais atteint ce jour même.

Avez-vous déjà connu des déceptions? Si oui, comment y avez-vous fait face?

Si vous voulez dire si j’ai déjà été déçu par l’entreprise, non, je ne l’ai jamais été. Si vous parlez de la déception en général, alors oui, bien sûr, car la déception fait partie intégrante de la vie. Ce qui compte, c’est la façon dont vous les traitez. J’ai appris à chercher le positif en toute chose et je le trouve généralement. Quand je suis déçu, je dis toujours «Merci». Pourquoi ça? C’est simple: si quelqu’un vous déçoit, remerciez-le. Après tout, la déception est la fin de l’illusion! Mieux vaut maintenant que jamais.

De qui êtes-vous fier dans vos équipes?

Tous ceux qui m’ont fait confiance et m’ont suivi. Parce que sans une équipe forte dans n’importe quelle entreprise, vous ne réussirez pas.

Et qu’en est-il de la concurrence dans l’équipe? Existe-t-il à PLATINCOIN? Cela vous motive-t-il?

Bien sûr, il y a de la concurrence, ce qui est bien. C’est effectivement ma principale motivation, mais il y en a une autre: l’expérience des sponsors supérieurs et des autres partenaires. Je tiens ici à remercier tout particulièrement Gunther Leidelmeier, qui est toujours prêt à soutenir quiconque le demande. PLATINCOIN ne vous laissera jamais seul si vous avez des problèmes ou des malentendus – ils vous aideront toujours, vous expliqueront et vous apprendront. Et c’est génial!