Depuis un an nous avons passé quelques – uns de nos produits sur la blockchain – la création des contrats intelligents et le minage Power Minter fonctionnent déjà entièrement sur la blockchain, et on termine la configuration de PLC Minting Bot vers la même technologie. Ca nous a permis de faire les revenus passifs des nos utilisateurs complètement indépendants et sécurisés par rapport aux circonstances externes. Mais où utilise-t-on encore cette technologie qui a fait tant de bruit il y a quelques années en arrière? Comment elle change les différents aspects de notre vie? C’est ce que nous découvrirons dans cet article.

Alors, la blockchain – c’est une technologie qui permet de créer une base des données décentralisée en utilisant les innovations de la cryptographie. Grâce à elle l’enregistrement et la vérification des données dont les utilisateurs s’échangent devient possible sans la participation de personnes tiers, comme la banque ou les agents de change, par exemple. Le sécurité de l’échange est assurée par la base des données non modifiable où toutes opérations sont enregistrées. Chaque utilisateur du réseau peut voir les données.

Les aspects d’utilisation les plus populaires de la blockchain sont la programmation informatique et le secteur financier. La blockchain est utilisée, par exemple, pour Bitcoin et Etherium. Cependant les possibilités de la blockchain n’ont pas encore été étudiées complètement: son utilisation dans les secteurs différents de l’économie, des affaires et de notre vie quotidienne.

Un système de gestion et du stockage des données personnels 

La crypto-monnaie a été créée comme la monnaie alternative, non contrôlable par le gouvernement. Néanmoins, l’utilisation de la blockchain dans l’administration publique s’avère l’un des domaines les plus prometteurs. Elle peut être utile dans la protection des données privés et aussi, dans les transactions avec la signature électronique.

Il existe déjà les technologies de stockage des données privées indiquées dans le passeport, dans le permis de conduire etc. Par exemple, une société du Corée du Sud Iconloop prépare le lancement d’un système de permis de conduire portable basé sur blockchain.

Un autre exemple dans ce domaine – c’est le projet THEKEY. La société développe un appareil de contrôle d’identité qui comprend l’identification paramétrique dynamique basée sur blockchain. THEKEY est plus sécurisée que les technologies actuellement utilisées, elle offre une interface pratique et s’avère conforme aux exigences des autorités publiques. De plus, la maintenance de ce moyen d’identification sera moins cher.

La banque et la gestion de l’économie.

La cryptomonnaie vise, entre autres, à limiter l’influence du gouvernement sur l’économie. Le gouvernement d’un pays influence considérablement le taux de change de la monnaie fiduciaire et peut même le contrôler. Les organismes financiers peuvent également influencer l’économie: on accuse les spéculateurs boursiers de Wall Street d’avoir provoqué en 2002-2002 le krach des actions des secteurs lié à l’informatique. La blockchain est déjà utilisée quand il s’agit de revoir le rapport de forces sur le marché et l’influence des institutions sur le taux de change de telle ou telle monnaie.

Aujourd’hui il est encore compliqué de prédire le développement du marché quand la cryptomonnaie déplacera la monnaie fiduciaire. Est-ce qu’on utilisera la même monnaie partout dans le monde ou chaque pays aura sa propre cryptomonnaie? Comment ce marché sera régi? Cependant l’inégalité dans la répartition de la cryptomonnaie existe déjà: la grande quantité de la cryptomonnaie est détenue par le petit nombre des utilisateurs qui peuvent théoriquement manipuler le taux. Par exemple, les placements récents de la société Tesla en Bitcoin ont fait augmenter le taux de cette cryptomonnaie de 13%.

L’un des plus gros holdings financières des Etats Unis – J.P. Morgan Chase & Co utilise déjà sa propre plateforme de la blockchain pour les transactions privées. Le système, appelé Quorum, a été développé à partir de Ethereum. La technologie des contrats intelligents Quorum permet de réaliser les transactions transparentes et sécurisées par la cryptographie. 

La banque Santander a été une des premières à utiliser la blockchain pour garantir la sécurité des ses services de paiements internationaux. Le système One Pay FX, lancé en partenariat avec Ripple, permet déjà aux clients de faire les virements en Europe et en Amérique du Sud en toute sécurité. Santander met en place également une procédure de vote des actionnaires basée sur la blockchain, grâce auquelle la procédure se déroule en temps réel et il sera impossible de falsifier les votes.

La macroéconomie

Les changements de l’économie des pays différents influencent l’économie globale, dite macroéconomie.Aujourd’hui le transfert d’argent d’un pays à l’autre est une opération compliquée. Cependant tels transferts deviennent beaucoup plus simples avec l’utilisation de la blockchain, ce qui favorise la stabilité des relations commerciales internationales.

Dans certains cas, le gouvernement peut utiliser la blockchain dans sa lutte contre le blanchiment d’argent et l’économie clandestine. Les transactions en cryptomonnaie sont complètement transparentes et on peut les vérifier. Néanmoins, cette utilisation s’avère peu probable, si les développeurs de la cryptomonnaie préféreront garder l’anonymat des utilisateurs.

Les secteurs public différents 

La blockchain est déjà utilisée, non seulement dans l’économie, mais aussi dans les autres secteurs publics contrôlés par le gouvernement. Par exemple:

Santé Publique

L’utilisation la plus évidente de la blockchain dans ce secteur est la conservation et le transfert des données sur le patient. Cette technologie remplace petit à petit les dossiers médicaux habituels. La blockchain simplifie la vérification des documents médicaux sur le patient et le transfert des données. En même temps, l’anonymat du patient est gardé et il existe une possibilité de sélectionner des données à partager.

Le deuxième domaine important – c’est la réalisation des essais des nouveaux médicaments et le traitement des résultats de ces essais.

Solve.Care est un projet qui a été lancé dans le but de décentraliser la gestion du secteur de la Santé et des programmes de prestations dans le monde entier. A l’aide de blockchain, Solve.Care garantit le lien direct entre les patients et les établissements médicaux, et simplifie l’obtention des prestations et le remboursement des services. Le but principal du projet – c’est l’accès pour tout le monde aux services médicaux, la gestion du secteur de Santé Public plus efficace, les paiements des fournisseurs des services en temps, l’optimisation global de gestion et la réduction des coûts.

L’autre projet du domaine de Santé Public – Medicalchain, qui prête l’attention aux intérêts des patients en priorité. Son but est de créer une version unique de toutes les données du patient qui seront facilement partagées à l’intérieur du réseau. En utilisant la blockchain, Medicachain réunit des compagnies pharmaceutiques, des instituts de recherches et des compagnies d’assurance avec des patients pour qu’ils puissent avoir accès à toutes les données nécessaires en toute sécurité.

Éducation

Tout comme dans Santé Public la blockchain est déjà utilisée dans le secteur d’Éducation pour la saisie des données. La blockchain facilite le transfert de l’étudiant d’un établissement scolaire à l’autre, l’obtention de la bourse et des aides financières.

Un des usages de la technologie est la vérification d’un diplôme numérique. MIT et la société Learning Machine ont développé le système Blockerts qui permet aux étudiants et aux universités de sécuriser les données sur les certificats d’études et diplômes numériques. Les développeurs affirment que Blockerts permet de lier tout type de documents au tout type de la blockchain.

L’Agriculture

On travaille déjà sur le développement de la blockchain pour introduire le marquage individuel de chaque produit et pouvoir tracer son parcours. Ceci est particulièrement important vis à vis des produits naturels avec la DLC courte. La blockchain est aussi utilisée pour contrôler l’état des semis, pour rendre des comptes sur l’application des exigences de l’Etat en matière de qualité des produits.

  1. com est un des géant de la e-commerce chinoise qui utilise la blockchain pour avoir la traçabilité sur ses produits à base de bœuf. Aujourd’hui les livraisons du boeuf de la race angus de la société InterAgri sont déjà contrôlés à l’aide d’un registre distribué.

La société CNH Industrial NV développe en collaboration avec IBM une solution blockchain qui permettra d’améliorer la gestion agricole. La spécialisation du CNH Industrial NV – c’est la production du matériel agricole. La société pense que la nouvelle technologie élargira la gamme de services et donnera aux fermiers une solution complexe qui, entre autres, les aidera à gérer leurs stocks.

L’Énergie

Des travaux, dans lesquels la blockchain permettra de revoir l’approche habituelle à l’énergie sont déjà en cours. Car cela simplifiera la distribution d’énergie électrique et la fera possible entre particuliers, ce qui stimulera le développement de ce réseau. Les particuliers qui produisent eux-même de l’énergie grâce aux panneaux solaires, par exemple, pourront vendre de l’énergie qu’ils ont en trop à leurs voisins. Les technologies permettant de créer un logiciel pour vendre l’énergie électrique sans avoir à passer par les entreprises publiques, existent déjà.

La société Siemens Energy a développé un système de paiement automatisé pour les services publics de distribution. L’utilisation de la blockchain permet de payer les services en fonction de ce qui a été réellement consommé. Siemens crée un modèle de fonctionnement d’une entreprise où le profit est directement compté lors de la vente des services et les risques opérationnels sont partagés entre les clients et les fournisseurs.

Grid+, le grand distributeur de l’électricité, utilise Ethereum comme plateforme de paiement. La structure décentralisée permet à chaque utilisateur de vendre les surplus de l’énergie aux autres clients du réseau. La société compte baisser les prix des services de 40% à peu près pour les consommateurs finals.

L’intelligence artificielle. 

La blockchain est liée à l’intelligence artificielle, car elle fournit l’analyse rapide des grandes quantités des données: on peut traiter plus de millions de variables simultanément dans la blockchain. Cette vitesse de traitement est nécessaire à la création d’une intelligence artificielle absolue.

AlCoin – c’est un des exemples d’utilisation de l’intelligence artificielle dans l’industrie de blockchain. Les développeurs de ce projet ont créé les modèles d’apprentissage automatique capables de déterminer l’évolution des fluctuations des taux de change de la cryptomonnaie. De ce fait, la technologie d’apprentissage automatique permettra aux opérateurs de marché et aux investisseurs de baisser les risques et d’augmenter le profit. 

L’internet des objets (IdO)

L’internet des objets – c’est un réseau des objets qui peuvent avoir des interactions complexes pour garantir le confort à l’utilisateur, comme par exemple, réchauffer automatiquement votre repas à votre retour du travail. La blockchain crée déjà le réseau des objets qui pourront communiquer entre eux et garantir la sécurité de ce réseau. 

Le projet IOTA est l’un des plus prometteurs de ce domaine. Le protocole Tangle rapide et sécurisé, qui est à la base de cette plateforme, permet la scalabilité du système et ne demande pas de dépenses complémentaires dans le minage. Parmi les partenaires de IOTA il y a Microsoft et, également Volkswagen qui compte sortir les voitures autonomes sur la base de cette plateforme. 

Modum – c’est un autre projet IdO dans le domaine de la blockchain. Cette start-up travaille sur l’amélioration du système d’acheminement des marchandises. Grâce aux appareils IdO et aux contrats intelligents, Modum permet d’obtenir en temps réel des informations sur localisation du produit, de suivre les conditions de transport et garantit l’authenticité. 

La cybersécurité

Au départ la blockchain a été créée afin de garantir la connexion sécurisée entre des appareils du réseau. La sécurité renforcée est utilisée dans tous les domaines du développement de la technologie: l’intelligence artificielle, l’internet des objets etc.

La blockchain est déjà utilisée pour garder les données en mode décentralisée. C’est une protection efficace contre les attaques par déni de service ou les attaques DDoS. Lors de ces attaques les hackers surchargent le système centralisé, par exemple, en envoyant massivement les demandes sur le site pour le pirater. Si le système est décentralisé, lors d’une attaque pareille les hackeurs ont moins de chance de copier, d’endommager ou de supprimer les données.

MobileCoin – un start-up qui devra faire l’utilisation de la cryptomonnaie facile pour les entreprises. Les algorithmes cryptographiques permettent de garder toutes les données chiffrées entre deux nœuds pairs. En même temps, MobileCoin peut intégrer facilement WhatsApps, Facebook Messenger ou Signal. Le niveau élevé de la sécurité et la facilité d’utilisation permettent aux entreprises de mener des comptes transparents et d’économiser le temps et les ressources. 

Le marketing et la publicité

Grâce à la blockchain, les entreprises peuvent optimiser le processus de traitement des données concernant les clients et régler efficacement leur publicité pour chaque client. Ils peuvent également savoir si les “j’aime” et les partages qu’ils obtiennent sur des réseaux sociaux préviennent des gens réels ou des bots informatiques. 

Les développeurs de la plateforme Rebel Al ont créé le système cryptographique de vérification des annonces publicitaires qui devra aider à lutter contre le spam et la publicité frauduleuse. Les agences de marketing détiennent les identifiants uniques qui permettent de s’assurer de la sécurité de l’annonce. Rebel Al fournit le système sécurisé dans lequel s’affichent tous les acteurs de la chaîne de distribution de publicité et aussi les données sur la durée d’affichage de la publicité, sur les interactions etc.

Le start-up Lucidity développe une plateforme pour les spécialistes en marketing qui conserve et vérifie chaque événement de marketing pour garantir la transparence et la fiabilité des données. Les contrats intelligents permettent d’avoir l’information sur les campagnes publicitaires en cours, suivre les paiements aux agences publicitaires et empêcher la fraude en distinguant les bots informatiques. Toyota travaille déjà avec Lucidity.

***

Malgré que plusieurs experts du secteur privé comme du public se disputent l’avenir de la cryptomonnaie et l’efficacité d’implantation des solutions de la blockchain dans les différents domaines, cette technologie est déjà en train de changer l’informatique industrielle actuelle. Probablement, la révolution blockchain passe (ou a déjà passé) inaperçue pour les utilisateurs finals, qui regardent en premier les avantages et les inconvénients d’utilisation du produit concret du marché et ne savent pas quelle est la technologie qui est à la base de ce produit. Les critères principaux pour eux sont: le prix, l’efficacité, la praticité et la sécurité, et non pas le type de registre distribué.